RACKHAM Bunuel dans le labyrinthe des tortues


Fermín Solís, s'écarte, le temps d'un album, du registre autobiographique et brosse un remarquable portrait de Luís Buñuel, autour du récit du tournage de Las Hurdes, terre sans pain. Ce film documentaire, tourné en 1932 dans la région de Las Hurdes (Estrémadure), montre la vie quotidienne des paysans qui habitent cette région isolée de l'Espagne tout en évoquant, par une séquences d'images à la beauté amère et terrible, les moindres détails de leur inimaginable misère.Oeuvre emblématique de par son message, ses qualités formelles ainsi que par les circonstances de sa réalisation, Terre sans pain a fourni à Fermín Solís l'inspiration pour réaliser son portrait du cinéaste. Du Paris des surréalistes à l'Estrémadure, Solís imagine les péripéties et les errances de Buñuel et ses compagnons dans les montagnes arides de Las Hurdes, leurs rencontres avec les misérables hurdanos et les épisodes souvent grotesques qui ont pu émailler la réalisation de ce film. Puisant dans les rares documents existants sur Terre sans pain, Solís déroule le fil de son récit en parcourant les chemins de la fiction : une fiction nourrie par les images du film mais aussi par de savoureuses séquences oniriques où Solís met en scène les thèmes obsessionnels de Buñuel.Fermín Solís réussit ainsi un portrait magistral du cinéaste, de l' homme et de l'artiste, sans oublier aucune de ses différentes facettes, parfois complexes et contradictoires.

15.3EUR :

+ D'INFOS COMMANDER